Les 6 actualités RH qui nous ont marqué en mars

Retrouvez chaque mois un épisode de notre veille RH !
Valentin Thibeaut
3/25/2024

Entre la publication de l'index égalité, la journée du droit des femmes, la déclaration de la contribution supplémentaire à l'apprentissage et la semaine de l'épargne salariale, le mois de Mars a été chargée pour les professionnels des Ressources Humaines.

Vous n'avez pas eu le temps de faire votre veille RH ? Nous nous en sommes occupés pour vous ! En lisant cet article, vous découvrirez les infos qu'il ne fallait pas louper mais aussi les actualités qui nous ont marquées.

1. Le Chiffre du Mois : 61 % des agences d'intérim adoptent un comportement problématique face à une demande de discrimination

Les agences d'intérim sont souvent ambiguës. C'est ce que révèle le dernier testing de SOS racisme dont les résultats viennent de tomber aujourd'hui. Dans 61 % des cas, les agences testées (152) adoptent un comportement problématique face à une demande ouverte de discrimination basée sur les origines. Plus d'un tiers refuse de faire une présélection basée sur les origines mais encore trop souvent...elles proposent au client de trier lui même les candidatures...au lieu de l'informer de ses obligations légales en matière de non-discrimination à l'embauche et de les sensibiliser ! Heureusement, seulement 14% d'entre elles acceptent d'adopter un processus de recrutement discriminatoire (mais c'est déjà trop).

2. La (bonne) nouvelle du mois : de la visibilité sur les congés payés en arrêt maladie

L'Assemblée nationale a approuvé, lundi 18 mars au soir, une mesure permettant aux salariés en arrêt maladie d'origine non professionnelle d'acquérir 24 jours de congés payés par an. Le texte limite la rétroactivité à 3 ans du droit aux congés payés en cas d'arrêt maladie. L'établissement d’un calcul des congés basé sur 4 semaines par an, contrairement aux 5 semaines prévues par le droit français, marque un compromis notable. Ce cadre réduit considérablement l’anxiété financière des employeurs, tout en préservant une base de droits pour les salariés. Les salariés en maladie d'origine professionnelle vont continuer à acquérir des congés payés, dans la limite de cinq semaines par an.

3. L'entreprise à l'honneur : Axonaut, l'entreprise libérée

L'entreprise Axonaut partage ce mois-ci son modèle d'entreprise libérée. Dans cet article, elle explique les bonnes pratiques pour libérer le potentiel des salariés en supprimant les strates hiérarchiques et en donnant plus de liberté et de pouvoir d'agir aux collaborateurs. Chez Axonaut, il n'y a pas d'horaires définis, chaque salarié ou collaborateur est libre d'organiser sa journée de travail comme il le souhaite (il doit seulement être présent dans les locaux de 10h à 12h et de 14h à 16h pour pouvoir participer à d'éventuels points collectifs). Par ailleurs, les postes sont évolutifs selon les envies des collaborateurs. Chaque salarié définit son poste comme il l'entend, sans supérieur direct.

4. Jean Florian Chevalier de l'entreprise BoondManager recrute toutes ses équipes en full remote avec un processus d'onboarding aux petits oignons :

  1. Prévenir toute l’équipe de la future arrivée ;
  2. Attribuer un Parrain/Marraine ;
  3. Envoyer le welcome pack avant le Jour J ;
  4. Prévoir des objectifs précis pour son premier mois avec le manager ;
  5. Présenter l’agenda quelques jours avant à la nouvelle recrue ;
  6. Organiser un café avec l’équipe la première semaine ;
  7. Faire un afterwork pour célébrer sa venue avec les gens à proximité ;
  8. Effectuer plusieurs points de suivi d’Onboarding les premières semaines.

5. Le post qui nous a fait réfléchir : qui a dit candidat atypique ?

Dans ce post, Magalie Auger décrit 20 types de candidats qui sont délaissés par les entreprises. Ces 20 candidats sont les personnes de la vraie vie :

  • des jeunes diplômés bardés de diplômes, mais qui manquent d'expérience ;
  • des séniors blindés d'expérience, mais qui ont été licenciés de leur précédent job ;
  • des trentenaires opérationnels, mais qui veulent du télétravail ou la semaine de 4 jours ;
  • des managers quadras, mais qui coûtent trop cher ;
  • des chômeurs motivés, mais qui sont sans emploi depuis + de 6 mois ;
  • des personnes en reconversion, mais qui doivent être tutorées ;
  • des femmes pleines d'ambition, mais qui peuvent tomber enceintes ;
  • des collaborateurs internes qui ont fait leur preuve, mais qui ont trop d'esprit critique ;
  • des candidats motivés, mais qui ne connaissent pas le secteur d'activité ou les logiciels utilisés ;
  • des parents travailleurs, mais qui veulent finir à 18h pour leurs enfants ;

Elle nous rappelle utilement qu'il n'existe pas de candidat idéal et que les profils dits atypiques ne sont souvent pas si marginaux que cela.

6. L'info bonus : l'index égalité est publié !

L'index moyen de l'égalité homme femmes, publié par les entreprises le 1er Mars dernier est de 88/100, soit le même score que l'an dernier. Il progresse dans les activités de services administratifs et de soutien, les activités financières, les activités spécialisées, techniques et scientifiques, l'administration publique, le commerce et l'enseignement. Seulement 2% des entreprises ont la note maximale (100/100). Avec une moyenne de 5/10, la parité dans les 10 meilleures rémunérations reste un axe majeur de progression pour les entreprises. Seulement 28 % des entreprises respectent la parité dans le traitement des meilleurs salaires.


--

On espère que ces infos vous auront permis de gagner du temps et de vous inspirer de bonnes pratiques RH !

Prêt à améliorer votre équipe RH
à l’aide d’un freelance RH ?

Contactez-nous