Les 6 actualités RH qui nous ont marqué en février

Les 6 actualités RH qui nous ont marqué en février
Valentin Thibeaut
2/26/2024

Selon l'enquête annuelle de Gereso, 56 % des professionnels des RH ont travaillé plus ou beaucoup plus cette année que l'an passé. La charge de travail ne cesse d'augmenter, faute de ressources suffisantes dans les services Ressources Humaines.

Dans ces conditions, faire sa veille RH devient parfois un véritable casse-tête, car l'exercice demande de pouvoir consacrer un peu de temps à glaner les informations clés qui bousculent les actualités RH.

Vous n'avez pas eu le temps de faire votre veille RH ce mois-ci ?

Pas de panique, Le Club des RH vous propose un récapitulatif des 6 informations qui nous ont marqué ce mois-ci.

1. Le chiffre du mois : des augmentations salariales en baisse

Selon un article Les Échos, 2024 marque un coup de frein sur les augmentations générales accordées par les entreprises.

Plus de 70 % des entreprises prévoient des augmentations de salaire

Le groupe Alpha a passé au crible 600 accords portant sur les rémunérations déposés auprès du ministère du Travail, au 10 janvier dernier. 421 accords prévoient une augmentation de salaire, mais les évolutions de salaires sont moindres qu'en 2023.

Mais dans des proportions moindres qu'en 2023

Après une hausse de 4,6 % en 2023, leur rythme d'évolution devrait être ramené à 3,5 % en 2024 (3,6 % pour les non-cadres et 3,4 % pour les cadres). Ce ralentissement n'est pas seulement lié à la diminution de l'inflation, précise l'étude. Il résulte aussi du « ralentissement économique et du relâchement des tensions sur le marché du travail ».

2. Les (bonnes) nouvelles du mois : le congé fausse couche enfin crée et le renouvellement du congé de présence parentale simplifié

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, les femmes ayant subi une fausse couche bénéficient d'un arrêt maladie sans jour de carence. Concrètement, les salariées concernées n'auront pas trois jours de retenue sur salaire, comme c'est le cas habituellement lors d'un arrêt maladie.

Pour les 200 000 femmes sont concernées chaque année en France par une fausse couche : ce changement engage une meilleure considération du drame qu'elles vivent.

Par décret du 2 février 2024, le renouvellement du congé de présence parentale est également désormais facilité. Un parent salarié peut, tout en étant indemnisé grâce à l’allocation journalière de présence parentale, réduire son activité ou prendre un congé de présence parentale, pour s’occuper de son enfant atteint d’une maladie grave ou d’un handicap , ou victime d’un accident d’une particulière gravité. Le décret du 2 février a supprimé l’obligation d’autorisation préalable du service du contrôle médical pour un renouvellement du congé de présence parentale, ce qui facilite la vie des parents salariés concernés.

3. L'entreprise à l'honneur : METRO multi-récompensée

METRO cumule les récompenses pour ses bonnes pratiques RH.

Le prix de l'innovation RH

Depuis 2003, Morgan Philips, Fyte, Le Figaro Emploi, Cadremploi et Sciences Po Executive Education récompense à travers le Prix de l’Innovation RH de l’année, une équipe pour ses réalisations, initiatives et innovations RH dernièrement menées.

En 2023, c'est la société METRO France qui remporte le Prix de l’Innovation RH 2023 pour son projet « De l’importance de la co-construction avec les corps intermédiaires », conçu pour créer un dialogue social ouvert, durable, responsable et innovant, dans l’intérêt général. L’entreprise a instauré un espace de dialogue nommé « Observatoire des Transformations Sociales ». L’objectif de ce projet innovant est de passer d’un dialogue social à un partenariat social où les syndicats ont autant d’informations que les dirigeants d’entreprise.

La certification Top Employeur France

METRO a également reçu pour la dixième fois consécutive la certification Top Employer France. Comme le relate cet article de RH matin, la certification récompense certaines bonnes pratiques RH de l'entreprise, telle que la mise en place d'un portail de self-service RH dédié aux collaborateurs et une politique de rémunération attractive et dynamique. Tout au long de l’année, METRO organise en effet des challenges qui vont pouvoir compléter les rémunérations des collaborateurs et, cela, sur des sujets aussi divers que le développement durable ou encore la promotion de nos marques propres.

4. Les bonnes pratiques RH qu'on a vu passer sur LinkedIn

L'entreprise Hysequa, experte en sécurité des aliments met en place un jour de congé offert pour l'anniversaire des collaborateurs. Sébastien Auriol, son directeur, explique dans son post LinkedIn que ce jour de congé bonus offert est un levier pour démontrer la reconnaissance de l'entreprise face à ses salariés engagés et motivés.

L'entreprise n'est pas la première à mettre en place ce type d'initiative. En 2021, le groupe Bellier, une entreprise du Loiret, avait déjà mis en place un jour de congé offert pour l'anniversaire de ses employés. D'autres entreprises ont suivi, à l'instar de l'entreprise Okamac, basée à Angers, ou des agences immobilières digitales “les agences de papa”.

5. Le post qui nous a fait réflechir

Marine Villalon nous explique dans son post qu'un congé bonus pour les non-fumeurs est proposé dans une entreprise britannique.

Don Bryden, le directeur général d’une agence de recrutement de Swindon a décidé d’accorder à ses salariés non-fumeurs quatre jours de congés payés supplémentaires.Le dirigeant a calculé que trois pauses cigarette quotidiennes de dix minutes chacune représentent plus de 16 jours sur une année entière. Le dirigeant entend ainsi lutter contre une différence de traitement désavantageant les employés qui ne fument pas. Mais est-ce une forme de discrimination pour les fumeurs ? Le débat est ouvert !

6. L'info bonus : vive le sport en entreprise !

Selon un article de RH matin, 50 % des entreprises de plus de 1000 salariés ont mis en place une initiative de sport en entreprise, selon une étude Decathlon Pro présentée avec sa start-up TrainMe et la fédération UNION sport & cycle.

Quelque soit la taille de l'entreprise, seulement 28 % des entreprises sondées n’ont mis aucun dispositif en place. Les autres se sont engagées à différents niveaux :

  • 37 % ont mis en place des dispositifs non pérennes ou peu engageants (financement de la pratique, mise à disposition de vestiaires/douches, aménagement du temps de travail…) ;
  • 35 % ont mis en place des dispositifs qui nécessitent un fort engagement (organisation de cours de sports, mise à disposition d’une salle de sports).

Autres actualités RH de ce début d'année :

SMIC revalorisé, aide à l’embauche d’alternants prolongé, régime fiscal et social de la prime de partage de la valeur modifié. … Les nouveautés à appliquer en 2024 sont nombreuses et demandent aux responsables des ressources humaines de se tenir à jour constamment sur ces évolutions réglementaires. Sans compter les nouvelles obligations employeurs, par exemple l’obligation d’informer France Travail en cas de deux refus consécutifs de CDI de la part d’un salarié en CDD.

On espère que ces quelques informations vous auront fait gagner du temps et vous auront inspiré de nouvelles bonnes pratiques RH !

Prêt à améliorer votre équipe RH
à l’aide d’un freelance RH ?

Contactez-nous